You are here: home > Forum

Nofoanan'ny Fitsarana Avo ny valim-pifidianana

Lohahevitra : Politika
Fitohizan'ny hafatra : Nofoanan'ny Fitsarana Avo ny valim-pifidianana
Valiny : 1
hery - 06/01/2019 09:56
Noho ny tsy fanarahan-dalàna sy mangarahara nataon'ny Vondrona manokana sy mahaleotena mikarakara ny fifidianana dia nofoanan'ny Fitsarana avo ny fifidianana. Izany no niseho tany Kenya tamin'ny fifidianana tamin'ny taona 2017.
Jereo eto: https://www.bbc.com/afrique/region-41334098
Izany dia midika fa azon'ny HCC atao tsara ny manafoana ny fifidianana tao Madagasikara raha hitany fa lehibe loatra ny tsy fanarahan-dalàna.
Raha toa ka voaporofo avokoa ireto nolazain'i Fanirisoa Ernaivo eto ambany ireto dia mety izay no hiafaran'ny fifidianana ao Madagasikara

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1981080055273395&id=1760159010698835&__tn__=K-R

LES FRAUDES ET LES IRREGULARITES DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES DU 19 DECEMBRE 2018

De graves irrégularités sont apparues dans la préparation du 2ème tour des élections présidentielles du 19 décembre 2019, marqué par une organisation défaillante pendant le scrutin et lors de la proclamation des résultats provisoires :

1/ Le bulletin unique:

- L’irrégularité la plus grave est la violation de la loi dans l’édition du bulletin unique. En effet la loi 2018-08 du 11 mai 2018 sur le régime général des élections prescrit en son art.120 que tout bulletin unique comporte un numéro de série spécifique à chaque bureau de vote. Cette clause claire et sans ambiguïté est pour prévenir les fraudes en ce qu’elle permet de vérifier que les bulletins insérés dans les urnes sont bien ceux qui proviennent de la CENI. Cependant la CENI n’a pas respecté cette disposition.
Ce qui a permis des votes dans n’importe quel bureau, à l’aide de bulletins dont on ne sait pas l’origine, et empêché de vérifier comment ou avec quoi les urnes ont été remplies. Le principe « le vice corrompt tout » trouve ici toute son application.

- Avant la tenue des élections, les bulletins pré-cochés pour le candidat N°13 ont été trouvés, et constatés par un huissier de justice. La HCC a été saisie de cette affaire.
- Des bulletins uniques par centaines ont été trouvés à Ambohipo alors qu’ils devaient être sécurisés et scellés jusqu’à l’ouverture du scrutin.

2/ La liste électorale:

- La liste électorale 2018 a été fermée par l’administration et la CENI le 15 avril 2018 alors que l’élection présidentielle a été prévue pour le 07 novembre 201!. Ceux en âge de voter depuis le 15 avril, jusqu’en novembre ont donc été privés de leur droit de vote.
- Pour confectionner la liste électorale, les présidents de Fokontany ( élus des localités administratives de base), ont été démis et remplacés par des personnes nommées par l’administration centrale pour faciliter l’omission de la liste électorale, des électeurs connus dans la localité pour leur appartenance / ou seulement leur sympathie au parti du candidat n°25. Il faut savoir que les présidents de Fokontany reçoivent directement les ordres des délégués et chefs des districts. Ainsi beaucoup de citoyens n’ont pas été enregistrés dans la liste électorale.

3/ Les cartes électorales:

- Enormément de cartes électorales n’ont pas été distribuées par les présidents de Fokontany. Elles ont servi à faire voter plusieurs fois des individus payés pour élire le candidat n° 13, et avec des cartes d’identité fausses ;
Certaines de ces cartes d’identité ont été saisies par le Procureur de la République, du moins celles qu’on a pu retrouver;
Ce genre de fraudes ne peut être constaté par les observateurs internationaux . Ces fraudes apparaissent quand on compare la liste électorale signée des électeurs ayant voté lors du 1er tour, avec celle du 2ème tour;
- Les cartes électorales non distribuées et les cartes d’identité fausses qui ont été trouvées par nos soins ont fait l’objet d’un constat d’huissier et déposées à la HCC;

4/ La liberté d’expression:

- A la proclamation au 1er tour des résultats provisoires par la CENI, les sympathisants du candidat n°13 ont pu faire des manifestations publiques sans contrainte sans autorisation pendant une semaine, marquée par des troubles et des incendies de véhicules ;
- Après la proclamation des résultats du 2ème tour les sympathisants du candidat n°25 ont voulu exposer à la population comment les fraudes et irrégularités massives ont été perpétrées en leur montrant sur écran géant les PV…Ils ont subi les jets de grenades lacrymogènes, certains ont été arrêtés par les forces de l’ordre sur la place du 13mai …les 2 et 3 janvier 2019, alors que la manifestation était parfaitement pacifique.
5/ La partialité et la non indépendance de la CENI:

- L’art. 9 du décret n° 2010-120 sur la CENI, prescrit le serment de neutralité de tous ses membres dans l’exécution de leur mission.
- L’équipe technique du candidat N°25 a noté que ses délégués de vote ont subi différentes contraintes et ont été interdits dans les SRMV malgré le port de badge. D’autres n’ont pas obtenu de badge malgré leur mandat en bonne et due forme. L’équipe du candidat n°13 a pourtant été autorisée à circuler librement, et a même été autorisée à prendre des photos et apporter leurs ordinateurs dans les SRMV.
- Lors du décompte des voix, la CENI a renvoyé l’équipe technique du candidat n°25 venue comparer les résultats, en prétendant qu’elle devait saisir la HCC pour avoir une autorisation, alors que c’est de son ressort comme l’a souligné la HCC. Ce faisant elle a fait perdre pratiquement 1 jour et demi au candidat qui n’a pu jouir totalement de son droit, faute de temps;
- On ne sait sur quelle base la CENI a limité à trois l’équipe technique, et à un jour et demi le temps accordé pour procéder à la confrontation des PV, alors qu’elle disposait encore selon la loi, de plus de temps pour proclamer les résultats provisoires;
- On ne sait sur quelle instruction, la CENI a subitement renvoyé l’équipe du candidat N°25 de ses locaux pour qu’elle cesse de continuer la confrontation des PV ou documents de vote, à minuit, sans avertissement.

6/ L’usage de la force:

- Le 19 décembre, pendant les élections les sympathisants du candidat N°25 ont été victimes de violence, de coups mortels…Ex.: à Ankazoabo, 2 (dont un délégué de vote du candidat N°25) ont péri sous les balles , un autre à Morondava est mort d’un coup de hache, un autre à Fort Dauphin a été victime de coup de feu…
- Des « dahalo » (bandits armés) sont envoyés pour rôder aux alentours des bureaux de vote pour terroriser la population qui n’ose pas aller au vote. Ainsi des bureaux de vote n’ont pas pu ouvrir, et pourtant des résultats issus de ces bureaux parviennent à la CENI en faveur du candidat N° 13, avec parfois un score de 100%;
- Le Ministre de l’Intérieur ne se conforme pas à l’obligation de neutralité de l’administration. Il donne des ordres à ses subordonnés de faire voter pour le candidat n°13.
Deux Chefs de Districts ont refusé et ont dénoncé tels agissements.

7/ Procès Verbaux faux /corrompus:

- Les Procès Verbaux (PV) réguliers comportent des numéros des districts, mention obligatoire. Il y a pourtant des PV ne portant aucun numéro, et ceux là sont ceux où le candidat n°13 est donné largement gagnant. Du fait qu’ils sont très nombreux, une plainte a été déposée à la HCC;
- Les SPECIMEN de PV servent à la formation des personnels des opérations de vote. Cependant, des SPECIMEN ont été utilisés pour consigner des résultats, toujours en faveur du N°13. En fait, les vrais PV ont été remplacés par ces specimen.
- Dans certains PV les chiffres ne correspondent pas aux chiffres en lettres. il y est rajouté un chiffre des centaines pour gonfler les voix obtenues par le candidat n°13, mais le nombre en lettres ne lui correspond plus;
- Le nombre des électeurs inscrits et le nombre de voix obtenus par ce candidat ne correspondent pas : le nombre des votants est supérieur au nombre des électeurs inscrits , et c’est ce surplus qui est utilisé pour augmenter les voix données au candidat N°13.
- Dans les PV normaux, la signature figurant à la 1ère page est la même que celle en dernière page.
Beaucoup de PV qui portent des signatures différentes en 1ère et dernière page ont été trouvés dans les bureaux de vote où le candidat n°13 a été favorisé;

8/ Le taux de participation au 1er tour des présidentielles a été de 48%
- Dans des régions particulièrement éloignées, le taux de participation est dit de 100% exemple à Toliary, pour 0% de bulletins blanc et nuls, et 99% pour le candidat n° 13, 1% pour le candidat N°25

Il apparait des PV également originaux en possession de l’équipe technique du candidat N° 25 qu’il a gagné ces élections avec 53% des suffrages exprimés.

http://forum.serasera.org/media/images/m/6259c5b16a010ef72dfc24c14ff3dca5.jpg
Valio | Miverina eny ambony
Tovorandria - 07/01/2019 12:51
Olona nianatra lalàna i Fanirisoa Ernaivo ka mino aho fa ra handainga izy d fantany avy hatrany ny zvt miandry azy, ny fangalaram bato nataon i num 13 teo1 efa efa rem poko ren danitra itam poko itam pirenena, io d zao ihany ra nandray vola t@ foza ôtrn ny ceni ny hcc d mazava oazy fantatsika ny valiny,ra ts nandray vola izy ts maintsy hamoaka ny valim pifidianana marina ary iharihary eo fa ho disqualifie le rajoelina, samia mivavaka isika ho an reo vahoaka malagasy izay fahanany lainga foana enga ane hanjaka ny marina
Valio | Miverina eny ambony